Le Monde du Jeu

Publié le par Auberge des Jeux

Présents lors de cette journée: Raphaël, Laurent et Steph + Cédric, qu'on aimerait bien qu'il soit membre de l'asso...mais bon il vient de Moselle. ça fait un bout pour venir jouer le vendredi soir...Et désolé pour la couleur orangée des photos, c'était étrange cette lumière. Et puis bon...ce sont des photos prises avec mon portable, donc pas terrib'...

 

Vin non, c'était pas facile de se tracter hors du plumard en ce samedi matin. Raphaëllou et moi nous étions donné rendez-vous à 8h30 pour espérer être aux environs de 10h au Monde du Jeu, qui, faut-il le rappeler, se tient maintenant tous les ans Porte de Versailles à Paris.

Et nous sommes arrivés à...10h pile. Et ouais, c'est ça la classe. Bon on est arrivé, on était pas à l'intérieur à 10h hein. Ah non non, une file d'attente MONSTRUEUUUUUSE nous attendait. Et oui, le Monde du Jeu, c'est en même temps et au même endroit que le Festival du Jeu vidéo. En fait, finalement, tout cela est allé très très vite. Vraiment très peu d'attente. Faut dire qu'on a été aussi un peu naze...Y avait une autre entrée quelques mètres plus loin qui donnait directement sur le Monde du Jeu (de société, le vrai).

Après avoir traversé le salon du jeu vidéo (tout plein de bruit, pas très attirant en fait) puis constaté qu'on était vraiment nulos ("Ah merde y avait une entrée ici Rapha, regarde!" "Ah ouais"...), un premier tour s'imposait pour repérer un peu les lieux...Ah que de monde! Des jeux partout!  Trop d'la balle quoi, comme diraient les djeun's.

 

Photo0121.jpg

 

Photo0122.jpg


Photo0118-copie-1.jpg

Perceval et Karadoc sur une partie de cul d'chouette. Ah nan, c'est Abalone!


 

Bon et puis des hôtesses aussi.... J'ai pas de photos mais bon...vous me croyez hein?

Laurent et Cédric n'arrivant que vers midi (pour une raison encore inconnue...ah non c'est vrai, ils avaient loupé leur train! Hihi!!!!), nous décidons de nous installer pour essayer Rallyman. Un jeu de course dans l'univers du...rallye. Bah oui forcément. Explication des règles par l'auteur du jeu lui-même. Et ouais, c'est ça le Monde du Jeu! Une ambiance qu'on a trouvé conviviale, vraiment pas prise de tête. Jean-Christophe Bouvier (l'auteur donc) nous a accueilli très chaleureusement. Un autre joueur est venu se greffer à notre partie déjà entamée. Et on a bien rigolé. Sorties de piste, dérapages...un excellent jeu, malheureusement un peu cher peut-être. Moi qui ne suis pas fan des sports mécaniques, ce jeu m'a énormément plu. Environ 240000 possibilités de circuits différents! Un système de jeu vraiment immersif. Il faut prendre des risques pour gagner. L'esprit du jeu est vraiment sympa, on court après le temps et j'imagine que quand on est fan de rallye, ce jeu doit prendre encore une autre dimension. Une belle découverte pour ce premier jeu testé ce samedi.

 

Nous retrouvons alors Laurent et Cédric, qui étaient déjà présents la veille et qui ont pu tester pas mal d'autres jeux.

Nous flânons un peu autour des stands, l'occasion de rencontrer des vedettes du monde ludique: Mr Phal (merci pour les TricTrac TV!), Docteur Mops pour ne citer qu'eux.

Arrivés devant le stand Ystari, que vois-je? Le prototype de Star Edge (sortie prévue au printemps 2011). J'avais entendu parler de ce jeu, et en vraiment très bien. Les auteurs étaient là, la partie précédente se terminait...Les auteurs nous proposent de jouer. Et bien, allons-y! Nous prenons place et après pas mal d'explications (c'est pas un jeu facile au premier abord), nous partons dans l'espace.

Le thème: l'humanité tente de subsister sur Terra. Mais c'est quand même mal barré. Alors que faire? Et bien, partir à la découverte d'autres planètes pour les coloniser. Mais en chemin, de méchants aliens pourraient bien nous barrer la route...Il s'agit donc d'un jeu semi-coopératif. Oui semi. Pourquoi? Et bien parce que les joueurs doivent s'entendre suffisamment pour repousser la menace alien. Mais pas trop car à la fin, il ne pourra y avoir qu'un seul gagnant. Oui un peu comme dans Highlander. Ok, je sors...

Grossomodo, les joueurs vont tenter de progresser dans 4 domaines: militaire, scientifique, exploration et colonisation. Ils construisent des vaisseaux et partent à la conquête de l'espace. Les aliens sont peu nombreux au départ, mais arrivent en masse à peu près en milieu de partie. Parfois, plutôt que de jouer que pour sa pomme, un joueur peut aussi servir la cause (pratiquement, défausser une carte pour permettre à toute la communauté de profiter des avancées technologiques). On peut aussi participer au projet Terra: l'élaboration d'une arme surpuissante qui, si jamais nous devions faire face à une menace qui nous anéantirait, pourrait nous sauver in extremis...


Photo0116-copie-1.jpg

Le proto de Star Edge


Le proto fonctionne à merveille. On est vraiment dedans, le thème est superbement rendu. Pas étonnant qu'Ystari souhaite voir ce projet aboutir. Après discussion avec les auteurs, on apprend que cela fait maintenant 5 ans qu'ils ne cessent d'améliorer le jeu. Et ça se sent. Y a un sacré boulot derrière cette belle mécanique. Nous avons été séduits. Le PDG d'Ystari, Cyril Demaegd, s'est un peu attardé sur notre partie (rapidement hein), toujours dans la bonne humeur, nous demandant si le jeu nous plaisait ("Ah ouais ouais, c'est super!"). L'humanité a finalement survécu lors de cette partie. On a hâte que le jeu sorte. Il fera sans nul doute partie des jeux à acquérir en 2011.

 

Pause déjeuner. Au menu: sandwiches. Faut pas déconner quand même: pour une fois qu'on peut jouer à des jeux tout en mangeant! Hein Lolo?

Petite partie de Compatibility, co-édité par Ystari et Cocktail Games. Il s'agit là d'une réédition. C'est un jeu d'ambiance que j'ai trouvé très plaisant, très simple mais suffisamment subtil pour être intéressant. A travers des images et un thème donné, il s'agira pour un joueur d'être le plus en harmonie possible avec son partenaire.

 

Photo0120.jpg

Compatibility


Ce jeu m'a tellement séduit que j'étais prêt à l'acheter. Mais 35 euros, franchement, je m'attendais pas à un tel prix. D'autant plus qu'il n'y a pas tant de matos que ça. J'ai donc préféré faire une croix dessus...en attendant une occasion sur Tric Trac.

 

Un petit tour sur les stands pour observer les nouveautés et les prévisions, mais malheureusement, pas assez de temps pour tout tester! On aura remarqué Dust Tactics (avec des figurines de chars d'assaut et autres engins guerriers grands comme la main), Earth Reborn, le nouveau jeu de Chris Bollinger, l'auteur du célèbrissime Dungeon Twister. Mais aussi Tikal 2, un autre jeu dans l'univers de Tikal premier du nom. Apparemment, la seule ressemblance est dans le thème: l'exploration dans une jungle afin d'y découvrir des trésors enfouis là depuis plusieurs siècles. Sortie prévue visiblement pour Essen, le salon international du jeu de société qui se tiendra dans quelques semaines en Allemagne.


Photo0125.jpg

Dust Tactics


Au passage, Lolo s'est fait un petit plaisir: l'achat d'un petit jeu d'escarmouche dont le nom m'échappe. Il s'agit d'un jeu de figurines dans le monde des pirates qui veulent en découdre sur un bateau. Les figurines sont superbes. Nul doute qu'il sera de la partie vendredi soir.

De notre côté, Rapha et moi nous sommes offert l'intégrale des jeux du Fictionnaire (2 paquets pour Rapha, 2 pour moi). Le célèbre jeu du dictionnaire revisité. Et puis, j'ai craqué pour La Cité des Voleurs...(merci encore Lolo de l'avoir pris pour moi la veille!)

En fin d'après-midi, après quelques minutes d'attente, nous avons eu l'occasion de faire une partie du dernier Ystari: Industry de Michael Schacht, l'auteur du jeu qui était d'ailleurs présent à la table juste à côté.

C'est principalement un jeu d'enchères dont les règles sont simples et facilement assimilées. Le matos est plutôt joli, quoique le plateau s'est révélé un peu foulli...mais bon, de l'avis général: bof. Le thème est très loin, c'est un peu froid tout ça...

 

Photo0123.jpg

Industry

 


Mais au fait...qu'aperçois-je sur Tric Trac à la page 7 du reportage photo de Mr Phal?? Notre Raphaëllou et notre ami Lolo en train de jouer à Industry! Des stars j'vous dis, des stars! Le monsieur avec de grosses lunettes au milieu est justement l'auteur du jeu, Michael Schacht. Pour voir cette photo, cliquez ici.

 

C'est sur cette partie que le salon s'apprête à fermer. Un dernier tour et hop, au revoir.

A la sortie du salon, nous décidons de boire un verre en terrasse dans un bar juste à côté. L'occasion de tester quelques questions du Fictionnaire! Quel poilade! Il faut de la tchatche mais au final, on se marre bien. Vraiment excellent. Et en plus, on apprend beaucoup de choses. Se cultiver tout en jouant et en se marrant, quel pied!

Petit restau entre potes par la suite pour finir en beauté puis vint l'heure de nous quitter.

 

Voilà, le Monde du Jeu, c'est fini pour cette année. 

C'était vraiment super de pouvoir discuter avec les auteurs, voire de jouer avec eux, se rendre compte qu'être patron d'une boîte ne veut pas forcément dire être un peu hautain (je pense à Cyril Demaegd). L'ambiance était vraiment super. On sent cette convivialité propre aux joueurs de jeux de société, souriants, aimables, un peu déconneurs (de la déconne un peu geek forcément). Un vrai moment de plaisir que cette journée du samedi 11 septembre 2010 passée au Monde du Jeu.

Merci encore à Laurent, Cédric et Rapha pour cette excellente journée, à renouveler l'an prochain!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L


Le jeu d'escarmouche c'est Ron & Bones : un jeu de figurines avec des vrais morceaux de pirates dedans !



Répondre
S


Merci Cédric pour ce petit commentaire. je pense qu'on se reverra l'année prochaine!



Répondre
C


C'est gentil.....


Sans flagorneries, je vous retourne le compliment.


Contrairement aux avis de TricTracmoi j'ai passé 3 bons jours. J'ai même pu tester avec Lolo, 7 wonders et bien qu'un peu réticent à cause du buzz, je dois admettre que c'est mérité! Seul point
noir, un peu dur le decompte à la fin...



Répondre
L


Vivement l'an prochain !


Bon on est pas encore des stars : il n'y a que des morceaux de Raphael et moi sur la photo !



Répondre